Interventions en milieu scolaire

TAM TAM MEDOC

Association loi 1901

logo atelier enfantsConstat de départ

  • Nécessité de briser l’isolement culturel des communes du Nord-Médoc qui se situent dans une région socialement et économiquement très défavorisée.
  • Désir de répondre aux vœux des parents qui aspirent à voir ce manque culturel comblé afin de pouvoir donner l’égalité des chances à leurs enfants.
  • Ne pas décevoir l’enthousiasme exprimé par les élèves pour l’apprentissage des expressions artistiques dans des établissements jusque là dépourvus d’enseignants spécialisés.

TAM TAM MEDOC propose des interventions en Education Musicale depuis 1997 auprès de nombreuses écoles élémentaires du Médoc et de la Communauté Urbaine de Bordeaux avec l’aide de Dominique DULUC, musicien intervenant, autour de divers projets musicaux susceptibles de pouvoir s’inscrire dans le prolongement du projet d’école en s’appuyant sur une pratique musicale.

* Projet autour d’un conte musical sur le thème de l’Afrique
* Projet autour de la musique brésilienne
* Projet musique noire et esclavage
* Projet création musicale à partir d’objets de récupération
* Projet d’activité musique et percussion corporelle

Présentation détaillée du projet pédagogique sur demande à l’adresse tamtam.medoc@cegetel.net.

Bien entendu ces projets sont entièrement personnalisables selon les objectifs et compétences visés par l’équipe pédagogique.
L’intervenant ne se substitue pas à l’enseignant. Le projet ne porte que sur une partie de l’horaire annuel d’éducation musicale.

C’est pas à pas que l’association TAM TAM MEDOC souhaite faire découvrir le bonheur de pratiquer les musiques ethniques sur des instruments insolites et fascinants.

Aujourd’hui, la diversité des musiques

Notre société contemporaine vit un jeu d’interférences musicales où se croisent tout à la fois les musiques patrimoniales, les musiques dites contemporaines, les musiques issues des cultures de l’immigration et les musiques relevant d’un « hyper espace » standardisé par les médias et soumis aux lois du marché.

Face à cette diversité musicale où coexistent les spécificités et les métissages, il importe de proposer aux enseignants des outils d’analyse et de réflexion, des outils d’acculturation et des outils pédagogiques afin qu’ils participent sur leurs différents terrains d’exercice à cette dynamique culturelle.

L’ouverture culturelle à l’école

Il va sans dire que la musique et l’éducation musicale doivent avoir leur place pleine et entière au sein du projet d’école.

Par conséquent, il est nécessaire de proposer aux enseignants de nouveaux outils leur permettant de répondre avec qualité et pertinence aux exigences qui sont actuelles : pluri et interdisciplinarité, pluri et inter-culturalité.

Les moyens de TAM TAM MEDOC

Un parc d’instruments de musiques ethniques permettant une autonomie totale.

L’intervention d’un musicien intermittent du spectacle capable de monter et mettre en place des projets spécifiques et adaptés, permettant à chacun de trouver son rythme d’apprentissage et de développement. Il permet de mener à bien notre action au travers de moments très privilégiés de pratique de ces instruments et intensifier les moments de plaisir de la communication par le rythme, le dialogue, la danse et les découvertes culturelles.

Principes de la pédagogie appliquée

En mettant les rythmes fondamentaux « à plat » afin d’en travailler la motricité, l’enfant assimile par les gestes et la danse les cycles de rythmiques de base : c’est la corporalisation du rythme.

Nous croyons que, pour des enfants, la découverte de nouvelles musiques (nouvelles par rapport à ce qu’ils connaissent) par une écoute corporelle est un des bons moyens qui leur permet de goûter à des musiques vers lesquelles, à priori, ils ne seraient pas tournés.

Basée sur le rythme et la régularité du tempo, cette méthode permet d’affiner la coordination, d’améliorer les réflexes et perfectionne le comportement général face à l’écoute.

De plus, nous partons du postulat que tout ce qui peut se chanter peu, rythmiquement parlant, se jouer sur un instrument. C’est à dire que d’une mélodie chantée, on peut extraire un rythme et que ce rythme, cette « mise à plat » de la mélodie, peut se jouer facilement sur un instrument ou du plat de la main sur un genou, par exemple…

L’utilisation d’instruments à percussions variés développe :

* la mémoire visuelle du geste à accomplir
* la précision dans l’exécution de ce geste
* la régularité de sa pulsation.

Connaître le langage rythmique, le pratiquer permet de trouver sa place dans le groupe et d’être reconnu par lui.
Cette reconnaissance procure à l’individu un nouveau plaisir et lui permet d’être plus heureux, grâce à cette participation active au sein du groupe.
La pratique collective de cet ensemble d’instruments favorise les échanges individuels et développe la relation avec l’autre (tradition orale).

Ces projets permettent également d’aborder la multi-culturalité. C’est à dire la découverte d’autres pays, d’autres cultures. L’échange et la communication apportent une connaissance nouvelle de ces pays inconnus tout en développant sa culture propre.

– Un travail de réflexion personnel permet de découvrir ses propres différences, et les différences de l’autre, de les analyser, de les synthétiser, de les nommer afin de mieux les comprendre pour apprendre à accepter la différence d’autrui et sa propre différence.

– Valoriser et exploiter positivement les atouts  » des différences « .

– Apprendre à s’accepter et à accepter l’autre, tous les autres, et nous tourner vers un monde meilleur dans lequel chacun a vraiment sa place.

– La création d’un espace privilégié va permettre de se sentir en sécurité et ainsi faciliter ces échanges qui ont pour but de mieux se connaître et s’accepter totalement.

Percussions corporelles - classe de CM1
Boomwhackers - classe de CE2
Musique brésilienne - classe de CE2

Spectacle école élémentaire

Quelques photos de spectacles-page-001Quelques photos de spectacles-page-002